MONNAIES FEODALES LIMOUSINES

Retour accueil

Monnaies anonymes des Vicomtes

Au type d'Eudes immobilisé (Xème siècle-début du XIème siècle)

Une évolution chronologique et épigraphique de ce type a été proposée par Joël Tixier, "La datation des deniers féodaux anonymes de Limoges (Xe-XIIIe siècles)" dans Travaux d'Archéologie Limousine, tome 17, 1997, pp.71-77. Nous la reprenons dans les commentaires qui suivent.

- Premier quart du Xe siècle : le L initial de Limovicas se transforme progressivement en I / CIVI au lieu de CIVIS 
- 2e moitié du Xe siècle : CVS au lieu de CIVIS et disparition des jambages internes du M de Limovicas. Poids moyen constaté dans les trésors : 1,39 g., avec de grands écarts.
- Début XIe siècle : disparition progressive du D central au droit et déformation du R de REX. Poids moyen constaté dans les trésors : 1,26 g., avec de grands écarts.
On pourra se référer à la publication de trésors contenant des monnaies à ce type, entres autres ceux de Cuerdale (G.B) enfoui vers 910-915, poids moyen 1,73 g. - Fécamp (76) enfoui vers 975-980, poids moyen 1,39g. - Saint-Yrieix-la-Perche (87) fin IXe tout début Xe siècle, PM 1,749 g. - le Puy (43) début XIe siècle, PM 1,26 g.

Denier
D/ + GRATIA DI-RE, dans le champ ODO (O cruciformes) 1 croisette au-dessus et une au-dessous.
R/ + LIMOVICAS CIVIS, croix.

Dup.844, Bd.388, P.A.2274-2278.

Denier
D/ + GRATIA DI-RE, dans le champ ODO (O cruciformes) 1 croisette au-dessus et une au-dessous.
R/ + LIMOVICAS CVS, croix, les S couchés.

Dup.845, Bd.389, P.A.2278-2282.

Denier
D/ + GRATIA DI-RE, dans le champ ODO (O cruciformes) 1 croisette au-dessus et une au-dessous.
R/ + LIMOVCAS CVS, croix, les S couchés.

Dup.845var, Bd.389var, P.A.2278-2282.

Obole
D/ + ODO REX F, grand O cruciforme dans le champ.
R/ + LIMOVICAS, croix.

Dup.846, Bd. -, P.A.2288-2290.
Limoges est le seul atelier à avoir frappé des oboles d'un type différent de celui des deniers. Ces divisionnaires sont très rares, à cause d'une production qui fut beaucoup moins abondante que celle des deniers et d'une faible thésaurisation.

immodup846.jpg

Au type d'Eudes immobilisé (XIème siècle, vers 1020-1100)

- Courant XIe siècle : le R de GRATIA se transforme en 2 traits verticaux parallèles. Poids moyen entre 1 g. et 1,1 g. Entres autres, trésors de Saint-Martial de limoges (87) vers le milieu du XIe siècle, poids moyen 1,25 g. - Chateauneuf-sur-Cher (18) milieu XIe siècle.
- Fin du XIe siècle : au droit, les O cruciformes du champ ne sont plus que des croisettes / deux traits verticaux à la place de R de REX, puis un autre remplace le E.
Au revers : 4 traits verticaux à la place de LIM / le O ressemble de plus en plus à une croisette. (Albi) On a alors : D/ CIIATIA D-III+  4 croisettes R/ +IIII+VICAS CV, croix
Il existe de nombreuses variantes, notamment avec des lettres rétrogrades, entres autres trouvailles de Saint-Vincent-d'Autéjac (82) fin XIe siècle, PM 1,10 g. - Albi (81) fin XIe siècle, 
poids moyen 1,14 g. - Saint-Vaury (23) fin XIe-début XIIe  siècle - Argentat (19) début XIIe  siècle, PM 1,06 g.

Denier
D/ + GIATIA D-IIE, dans le champ D entouré de 4 croisettes.
R/ + LIM+VICAS CVS, croix.

Dup.847, P.A.2283-2287.

Denier 
D/ + GIITIA D-III, dans le champ 4 croisettes.
R/ + IIII+VICAS CVS, croix.

Dup.847A, P.A.2283-2287.


Denier
D/ + CIITIA D-III, dans le champ 4 croisettes.
R/ + IIII+VICAS (S couché) CV, croix.

Dup.847A, P.A.2283-2287.
Autre variété fin XIe siècle, trésor d'Albi entres autres.


Guy V (1199-1230)
Denier barbarin à la croix cantonnée d'un "G"
. Ces barbarins attribués avec certitude à Guy V vicomte de Limoges ont été frappés vers 1211 dans son château d'Aixe-sur-Vienne.
D/ S MARCIAL : Buste barbu de face.
R/ + LEMOVICENSIS : Croix perlée cantonnée de 2 annelets dans chaque canton.
Dup.848.Bd. - , P.A - , trésors de Folles (87) et de Nontron (24), trouvaille de Montheil (87).


Deniers anonymes des vicomtes de Limoges, vers 1240-1255.

L'arrêt de la fabrication des Barbarins vers le milieu du XIIIe siècle marqua l'apparition d'un denier des vicomtes clairement revendiqué +VICECOMES au revers, LEMOVICENCIS et S.M à l'avers.
L'absence de monnaies de ce type dans les trésors enfouis après 1255 semble marquer la fin de ce monnayage. Cependant des textes datés de 1263,1271 et 1273 font état d'une frappe par la Vicomtesse Marguerite à Aixe-sur-Vienne.

Denier
D/ + LEMOVICENSIS, dans le champ ·SM au dessus d'un besant et sous un tilde.
R/ + VICECOMES, croix.

Dup.849, Dh. A1, Bd.396, P.A.2301.


Denier
D/ + LEMOVICENSIS, dans le champ ·SM· au dessus d'un besant et sous un tilde.
R/ + VICECOMES·, croix.

Dup.849a, Dh. -, Bd. -, P.A. -

Denier
D/ + LEMOVICENSIS, dans le champ ·SM· au dessus d'un besant et sous un tilde.
R/ +° VICECOMES, croix.

Dup.849a var1, Dh. -, Bd. -, P.A. -
Cette variété avec un annelet après la croisette initiale du revers n'est citée dans aucun ouvrage de référence. Boudeau répertorie bien au n° 395 un denier de ce type mais avec la croix cantonnée de 2 annelets (variété douteuse, voir Dup.850)

Denier

D/ + LEMOVICENSIS, dans le champ ·S·M· au dessus d'un besant et sous un tilde.
R/ + VICECOMES·, croix.

Dup.849a var2, Dh. -, Bd. -, P.A. -
A notre connaissance cette variété avec un point entre S et M ne semble pas répertoriée.

Denier
D/ + LEMOVICENSIS, dans le champ ·SM au dessus d'un besant et sous un tilde.R/ + VICECOMES, croix cantonnée d'un annelet au 1 et au 2.
Dup.850, Dh. A2, Bd.394, P.A.2299 et 2300.

Michel Dhénin doute de l'existence de ce denier qui n'a  jamais été revu. Les sources citées par P.A. (n° 770 de sa collection et revue numismatique 1841, pl.19, vignette) ne font pas mention des annelets.Si cette variété existe vraiment elle reste à retrouver. 

Ouvrages de référence utilisés :

- (Dup.--) Duplessy Jean, Les monnaies Françaises féodales, tome 1, Maison Platt, Paris, 2004. 
- (Dh.--) Dhénin Michel, Les monnaies des vicomtes de Limoges, Bulletin de la Société Archéologiques et Historique du Limousin, tome 104, 1977.
- (Bd.--) Boudeau Emile, Catalogue général illustré de monnaies provinciales, Ed. Chevau-légers, 2002.
- (P.A.--) Poey d'Avant Faustin , Monnaies féodales de France, Paris, 1858.

Bibliographie sommaire :

- Bloqué Philippe, trésor monétaire du XIe siècle découvert à Albi, extraits de la Revue du Tarn, n°106 et 107.
- Catalogue édité à l'occasion des journées de la SFN, Limoges 7-8 juin 1975, musée municipal de Limoges.
- Dhénin Michel, Le trésor monétaire de Saint-Yrieix-la-Perche, dans Travaux d'Archéologie Limousine, tome 8, 1988.

- Dumas Françoise, Trouvaille monétaire de St-Martial de Limoges, dans Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, tome 96, 1969.

- Duplessy Jean, Les trésors monétaires médiévaux et modernes découverts en France, tome I, 751-1223, Bibliothèque Nationale, Paris, 1985.

- Duplessy Jean, L'histoire du Limousin par les monnaies, dans Travaux d'archéologie limousine, tome 2, 1981.
- Guibert Louis, La monnaie de Limoges, extrait de l'almanach du limousin de 1893, Limoges 1893.
- Hugon Henri, Trouvaille de monnaies médiévales à Argentat, dans Bulletin de la Société Scientifique, Historique et Archéologique de la Corrèze, tome 66, 1944.
- Lafaurie Jean, Le trésor de monnaies féodales de Montheil, Catalogue de l'exposition numismatique, Paris, 1951.
- Royer Louis, Numismatique du Plateau Central, 1917.
- Tixier Joël, La datation des deniers féodaux anonymes de Limoges (Xe-XIIIe siècles) dans Travaux d'Archéologie Limousine, tome 17, 1997.


-Retour-