Monnaies lémovices

Série 1070 (DT III 3392 à 3394) :
monnaies au carnyx ( I er siècle avant JC.)

 

Les « monnaies au carnyx » ont été essentiellement trouvées sur le site de Tintignac (19) : dix sur le site même, une sur le possible oppidum voisin, et une autre à proximité des aurières. Deux autres ont été découvertes dans le sud de la Corrèze (Malemort et Chasteaux 19), 6 en Haute-Vienne (87), 2 au gué de Sciaux (86), 9 en Charente (16) et 2 en Charente-Maritime (17).
          Des exemplaires isolés sont connus aussi dans le Gard, le Vaucluse et le Dorset (sud de l'Angleterre).

L.-P. Delestrée a montré récemment qu'il s'agissait d'une série trimétallique : or / argent / bas billon ou bronze.

A la production initiale de drachmes (≈ 2,15 g.) semble avoir succédé une émission plus tardive de quinaires (≈ 1,9 g.), avec un abaissement pondéral qui se poursuit pour atteindre ≈ 1,3 g.
pour plusieurs exemplaires du sanctuaire de Tintignac.

Il est évidemment tentant de rapprocher ce type de l'exceptionnelle découverte de 7 carnyx dans l'enclos cultuel de la Tène finale du sanctuaire de Tintignac.
La présence d'un atelier monétaire "à l'ombre du sanctuaire" n'a rien "d'inconcevable" (LPD), mais reste à démontrer...

On peut rapprocher enfin de cette série une fraction de 0,45 g. et de potins montrant des carnyx et provenant de la même aire de diffusion.



 

 

A - DT 3492 : AV statère 7,22 g, 17-20 mm. LT 4551. Depeyrot III,34.
D/ profil à droite avec une volute en forme d'accolade sortant de la bouche.
R/ cheval immobile à gauche ; au-dessus carnyx dont la gueule laisse échapper une volute qui passe devant la tête du cheval ; au-dessous, profil à gauche du joueur de carnyx.


Deux exemplaires.


BN 4551                                           Loiret 5,94 g / 19 mm.

B1 - DT 3393 : AR drachme 2,19 g, 13,5-17 mm.
Depeyrot
III,35.

Plus de 15 exemplaires répertoriés.


Vaucluse 2,23 g


Musée Danicourt  2,18 g.

Exemplaire provenant du sanctuaire de Tintignac (Tintignac, monnaie M104, D. Dussot) 2,16 g.



Charente 2,15 g

Charente 2,05 g

 

Ouest de la Haute-Vienne 2,23 g

 

 

 

B2 - AR quinaire ≈ 1,85 g.

Suivant l'exemple des peuples de la vallée du Rhône, puis de l'est de la Celtique, des peuples du centre ouest, comme les Bituriges et les Picto-santons ont évolué progressivement au cours ou à la fin du premier tiers du ier siècle av. J.-C. de la drachme légère au quinaire. Il semble ainsi en être de même pour les Lémovices.

7 exemplaires répertoriés.


Tintignac 1,74 g


1,64 g

 

 

 

 

 

B3 - AR quinaire léger ≈ 1,3 g.

Dans un deuxième temps, le poids semble avoir encore diminué pour atteindre ≈ 1,3 g. C'est le cas pour 7 des 10 exemplaires du sanctuaire de Tintignac.

 11 exemplaires répertoriés.

Certains sont fourrés.


Charente 1,31 g

Corrèze 1,2 g


Monnaie fourrée 1,28 g

 

 

 

 

B4 - DT S 3394A : quinaire de billon léger (ou de bronze) 1,66 à 1,9 g, 14 à 16,5 mm.
D/ Profil apollinien à droite identique au DT 3492.
R/ Cheval à gauche surmonté d'un carnyx. Dessous petite tête humaine à gauche. 


2 exemplaires connus.


Charente 1,9 g


Charente-Maritime 1,66 g

 

 

 

 

 

C1 - DT 3394 : AR drachme 2,16 à 2,27 g, 14 à 15 mm. LT 4552. Depeyrot III,36.
D/ Profil à gauche, sans volute devant la bouche. R/ Pas de volute devant la tête du cheval.

7 à 10 exemplaires répertoriés.
 


BN 4552 2,17 g


Charente


Charente-Maritime

C2 - AR quinaire

Exemplaire d'1,86 g et au revers stylisé découvert à Tintignac (TAL 16, 1996, p.83).

2 à 5 exemplaires répertoriés.


Tintignac 1,86 g

 

 

 

 

 

 

D1 - DT manque : AR drachme 2,3 g. 16 mm
D/ Profil à droite déjà assez stylisé (boucles en forme de S...) que l'on retrouve sur les exemplaires en bronze.
R/ Cheval à droite passant devant un plan joueur de carnyx à droite tenant un carnyx à embouchure droite (revers du DT 3394 inversé).


2 exemplaires connus.

 


Charente 2,3 g

 

 

E - DT manque : AR fraction de 0,45 g / 9 mm provenant du nord du Lot.

Bien que la tête du joueur ne soit pas visible, il semble bien que ce soit un carnyx qui apparaisse au dessus du cheval.
Difficile de dire si elle appartient à cette série, et le cas échéant comment elle s'articule avec les autres types et dénominations.

Exemplaire unique.
 


Lot 0,45 g

 

 

 

Autres types présentant des carnyx, provenant du voisinage immédiat des Lémovices.


Potins 'à la tête chapeautée' ou 'au carnyx'


Type A. ≈ 2,3 g. 15-16 mm.

Il nous a paru intéressant de rapprocher de la série 1070, les potins dits 'à la tête chapeautée' découverts dans le sanctuaire du Gué-de-Sciaux (Antigny, Vienne).
D/ Tête casquée très stylisée, au visage tourné vers la gauche
R/ Carnyx à gauche, mâchoires ouvertes d'où s'échappe une volute en 'S'.

Exemplaire charentais.
2,9 g. 14 mm


 Exemplaire corrézien au carnyx très stylisé.
2,22 g. 15 mm

 

A noter que deux exemplaires du Gué-de-Sciaux présentent une variante avec le "visage" à droite (Type B).

 

 

Variante inédite avec le carnyx orienté vers la droite (Type C).

Exemplaire de 2,15 g. pour 15 mm.
potin carnyx






Fraction 'au loup' des Pétrocores (?)

0,3 à 0,6 g. 8-10 mm

D/ Tête chevelue au visage le plus souvent non distinct, mais qui semble directement copié des oboles de Marseille.
R/ animal canin à gauche (loup ?), tête tournée à gauche faisant apparaître deux gros yeux de face surmontés de deux grandes oreilles (?). 
L'objet au-dessus pourrait être le pavillon d'un carnyx, cependant V. Geneviève y voit une victoire stylisée...

obole pétrocore

Exemplaire provenant de Libourne.
0,62 g. 10 mm


9 exemplaires ont été découverts sur le site de Lacoste (à la limite Dordogne / Gironde) + 6 autres provenant de la vallée de la Dordogne entre Ste Foy la Grande et Libourne. Cette zone de circulation (avec peut-être une frappe sur le site même de Lacoste), le style (avec une influence des oboles de Marseille sur le droit) et surtout la datation assez haute (c. 220-170 av. JC) semble exclure tout lien avec les monnaies lémovices.

 Voir :
Geneviève V. (2014), "Les fractions d'argent gauloises découvertes sur le site de Lacoste (Mouliets-et-Villemartin, Gironde) : quelques points de stratigraphie et de chronologie", Aquitania, 30,  169-192.
Bedel J-C (2011), "Une nouvelle obole d'argent biface attribuable aux Pétrocores ? Complément à l'article de M. Bernard Seguin (CahNum. 180, juin 2009)", Cahiers Numismatiques, n°189, 11-13.
Seguin B. (2009), "Une division d'argent attribuable au Pétrocores découverte sur la commune de Lamothe-Montravel (Dordogne)", Cahiers Numismatiques, n°180, 5-6.

Merci à tous ceux qui font vivre ces pages dédiées aux monnaies lémovices en apportant leurs connaissances, des informations, des suggestions et de nouvelles photographies. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et à nous signaler d'éventuelles erreurs ou inexactitudes. Si vous avez des photos de types qui nous manquent ou de meilleures photos, nous les accepterons avec plaisir...

snl87@snl87.fr

 

- Retour -